Qu’est-ce que le neuroticisme ?

neuroticisme, neuroticisme synonyme, neuroticisme personnalité,

Le neuroticisme définition: 

Le neuroticisme est une tendance figée dans un état émotionnel négatif.

Les personnes atteintes de neuroticisme ont tendance à avoir des humeurs plus déprimées et souffrent de culpabilité, d’envie, de colère et d’anxiété plus fréquemment et plus sévèrement que les autres individus.

Ceux qui souffrent de neuroticisme ont tendance à être particulièrement sensibles au stress environnant.

Ils peuvent percevoir tous les jours des situations ordinaires comme menaçantes.

Un individu avec un neuroticisme peut être timide, il emmagasinera à l’intérieur de lui des phobies et d’autres manifestations névrotiques, telles que l’anxiété, la panique, l’agression, la négativité et la dépression.


Les professionnels de la santé n’utilisent plus les termes névrose ou neuroticisme :

Alors , névrose ou neuroticisme ?

La «névrose» n’est actuellement pas utilisée par les professionnels de la santé, de nos jours, elle est placée dans le domaine des troubles dépressifs ou de l’anxiété.

Cependant, le terme peut encore être utilisé par certains professionnels de la santé mentale qui pratiquent la psychanalyse.

Une névrose est une perturbation qui résulte d’une lutte mentale interne (conflit intrapsychique).

Selon le dictionnaire médical : 

La névrose est un trouble psychologique ou comportemental dans lequel l’anxiété est la principale caractéristique.

Celui qui en souffre développe des mécanismes de défense pour faire face à cette anxiété maladive.

En terme basique, la névrose est un trouble mental, comme les pensées obsessionnelles ou l’anxiété, selon Hans Jürgen Eysenck (1916-1997), psychologue germano-britannique:


La névrose est une instabilité émotionnelle.

Causé par une expérience passée désagréable – selon Sigmund Freud (1956-1939), un célèbre neurologiste autrichien qui a fondé la discipline de la psychanalyse, la névrose est une stratégie inefficace d’adaptation causée par des expériences passées.

Tandis que Carl Gustav Jung (1875-1961), un psychiatre suisse, fondateur de la psychologie analytique, disait que la névrose est le résultat d’un conflit entre deux état psychiques ; le conscient et l’inconscient.

Référence :

The psychoanalytic theory of neurosis : Par Otto Fenichel,Leo Rangell.

Lire aussi : L’autosuggestion consciente..