nouveau traitement contre le cancer de la prostate

Les dernières avancées sur traitement cancer prostate

Des scientifiques affirmaient que ce programme a produit juste une perte de poids moyenne de 10 kilos concernant ce groupe, sachant que l’obésité est un facteur de risque du cancer de la prostate, la perte de poids pourrait jouer un certain rôle dans le ralentissement des cellules cancéreuses, Le taux de cholestérol a également diminué , mais il n’existe aucun lien connu entre le cholestérol et le cancer de la prostate.



Conclusion et perspectives optimistes :

Personne ne sait prédire le cours d’un cancer avec exactitude, Le cancer est une maladie très instable et déroutante, néanmoins, Un grand nombre de preuves suggèrent que les facteurs de cette hygiène de vie ont une influence puissante sur le cancer de la prostate.

Ce programme intensif  prouve que des changements de style de vie peuvent améliorer la santé des patients.

Beaucoup de recherches seront nécessaire avant que cette thérapie de groupe puisse être recommandée cliniquement. Et même si ces changements s’avèrent bénéfiques et améliore fortement les chances de guérisons, un traitement conventionnel est encore de mise et reste la solution de dernier recours.



Bibliographie :
  • Lener personal communication Smith Farm Statistics 2001.
  • Les Travaux du Dr Ornish, journal of urology 2005. (Intensive life style changes).
  • Les Travaux du Dr Ornish, Proceeding of the national academy of sciences 2008.
  • Les Travaux du Dr Servan-Schreiber chercheur en neurosciences.
  • Harvard health publication – July, 2007.

1  PSA signifit « prostat specitic antigen », un antigène secrété par la prostate et la tumeur, ce qui implique qu’un niveau élevé de PSA prouve que les cellules cancéreuses se multiplient.