Les hiéroglyphes égyptiens et le bégaiement

hiéroglyphes égyptiens et le bégaiement

Les hiéroglyphes égyptiens et le bégaiement :

Alors, les hiéroglyphes égyptiens et le bégaiement, quel rapport ?

L’empire égyptien évoquait déjà le bégaiement via les hiéroglyphes du Conte du Naufragé :

Un marin égyptien à l’époque de la XIXème dynastie menait une expédition risquée qui le força à bégayer.

Un bégaiement causé par la peur, donc accidentel et non pathologique.

A son retour, un marin lui disait : « Parle au roi avec ton cœur présent, et réponds sans bégayer, car la bouche d’un homme peut le sauver …. ».

Cette phrase a été représentée par le hiéroglyphe « trembler », faisant référence à la peur de parler, selon la classification d’un certain Henderson Gardiner, égyptologue.

En parlait déjà du bégaiement à l’époque grecque :

Le philosophe Aristote employait la terminologie composée de deux mots : la voix et la fragilité pour décrire le bégaiement qui provient du latin « balbutire ».




Jadis, depuis l’époque grecque, ils comparaient ce trouble à des cris d’animaux comme celui de la chèvre qui ressemble « selon leurs perceptions » à une personne qui bégaie, ôtant sciemment l’individu de son caractère humain.

Les Britanniques ne manquèrent non plus d’imagination, puisqu’un certain Dr Frank Joseph dans son ouvrage “Practice of Médecine” recommanda dans le cas du bégaiement des raclées régulières !!

Et quoi encore ?

Un autre physicien de boston, Isador Coriat était convaincu que ce trouble était une névrose avancée, occasionnant des réactions infantiles d’allaitement.

Comme si les mouvements de succion ( à l’enfance) provoquaient des névroses et que les bègues imaginaient des mamelons illusoires d’où leurs luttes physiques de parler.




Tout ceci pour dire que le bégaiement existe depuis l’apparition de la civilisation humaine.

Ce sont nos cristallisations idéologiques qui limitent sa compréhension et réduisent son influence sur les individus à des théories réductrices et très souvent biaisées.

Bégaiement adulte, quelle est la solution ?

Lire article sur la dépression, et sur le neuroticisme.

Référence :
  • Les bégaiements histoire, psychologie, évaluation, variétés, traitements. Van Hout, A. et Estienne, F. (2009).
  • Knotted tongues Stuttering History and the quest for a cure.