La méditation de pleine conscience pour soulager l’anxiété des préados

La méditation de pleine conscience modifie l’activité cérébrale au repos expliquant ainsi son efficacité dans la réduction de l’anxiété et des symptômes dépressifs chez les préadolescents, selon une étude récente.

Pourquoi c’est important

La préadolescence est une période de la vie où les enfants sont soumis à des exigences sociales accrues auxquelles ils ont du mal à répondre en raison d’un manque de maturité psychologique et neurologique. Ils peuvent alors se sentir anxieux ou déprimés.

Si la méditation de pleine conscience a montré son efficacité chez les adultes et les adolescents pour améliorer les symptômes d’anxiété et de dépression, elle a fait l’objet de peu d’études chez les enfants plus jeunes. Des chercheurs ont donc souhaité évaluer les effets neurophysiologiques d’un entraînement de 10 semaines à la méditation de pleine conscience chez des préadolescents.


Des études ont en effet montré que la pratique régulière de la méditation de pleine conscience permet de réduire stress et anxiété en modulant la structure du cerveau et la connectivité cérébrale. Leurs résultats sont publiés dans la revue Journal of Psychophysiology.

L’étude

Dans leur étude, les chercheurs ont regardé l’impact d’un programme d’entraînement à la méditation de pleine conscience chez 66 élèves en école primaire, âgés de 7 à 10 ans. Le programme s’est déroulé en classe, 15 minutes par jour pendant 10 semaines.