Implants mammaires texturés et risque de cancer lymphatique

Implants mammaires texturés et risque de cancer lymphatique

Implants mammaires texturés et risque de cancer lymphatique 

Ce point d’information survient quelques jours avant la publication, le 26 novembre, d’une vaste enquête sur les implants mammaires d’un consortium international de journalistes, l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ).

L’agence recommande « d’utiliser de préférence des implants mammaires à enveloppe lisse » en attendant de prendre une décision finale début 2019.

Quelque 500 000 femmes portent actuellement des implants mammaires en France, a indiqué le Dr Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique de l’hôpital Saint-Louis à Paris, au Figaro.



« Les implants texturés, mis en cause dans la survenue de ce cancer rare, représentent la majorité du marché français : 85 %, contre 15 % pour les implants à enveloppe lisse. »

Le lendemain du point d’information de l’ANSM, rapporte le journal Le Monde, « la société savante des chirurgiens plasticiens, qui préférait jusqu’alors “ne pas inquiéter inutilement la population”, a également recommandé de ne plus poser d’implants macro-texturés Biocell du laboratoire Allergan, ceux qui dominent le marché “en raison de [leur] surreprésentation” dans les cas de LAGC. »