Courir quand il fait froid : nos 6 conseils à suivre absolument !

Précaution de base : demandez conseil à votre médecin

Les températures basses peuvent favoriser les crises d’asthme et les douleurs à la poitrine. Consultez votre médecin qui établira si oui ou non, vous êtes apte à pratiquer une activité sportive hivernale. Dans le cas contraire, contentez-vous de faire du sport en salle… ou chez vous !

Échauffement musculaire : augmenter la durée

En été comme en hiver, l’échauffement n’est jamais à prendre à la légère. Si l’échauffement n’est pas pratiqué correctement, les risques de blessure sont bien plus importants.

Pourquoi ? Parce que les muscles sont froids et doivent se réchauffer avant de faire une séance intensive de sport. Alors vous imaginez bien qu’en hiver, les risques sont d’autant plus importants.

L’astuce de Camille pour s’échauffer ? Bien faire tourner ses chevilles, faire des montées talons fesses et surtout, courir à une allure très lente durant au moins 7 à 8 minutes.


Etirements course à pied : le bon réflexe

Les étirements sont ultra importants pour ne pas se blesser. Tout autant que peut l’être l’échauffement. Mais attention, en hiver, on s’étire une fois à la maison et non directement après sa séance.

Camille nous explique qu’avec la température ambiante, les muscles se refroidissent plus vite. Les déchirures musculaires sont donc plus fréquentes.

Rentrez chez vous, et profitez de la douce chaleur de votre appartement pour pratiquer vos étirements. Cinq minutes, pas plus.